MedWetCoast Project for conservation of Wetlands and Coastal Ecosystems in the Mediterranean Region MedWetCoast Project for conservation of Wetlands and Coastal Ecosystems in the Mediterranean Region
Last Project News
Presentation
Project Components
Photos Gallery
Contact
  Saturday 10th of December 2016
Search    
   
Home
presentation
Last Projects News
International Info
Project component
Net expert
Archives
Find a job
Forum
Links
Newsletter
Contact
Publication
Project Documents
Sites Diagnosis report
Training Reports
Management Plan Reports
Regional Networking and Documenting
Partners
CONSERVATOIRE DU LITTORAL ET DES ESPACES LACUTRES
view all partners
Member access
Login




Regional Partners
Sunday 23 October 2005, by Web Team

Global Environment Facility [GEF]

http://www.gefweb.org

What Is the Global Environment Facility?

The Global Environment Facility was established to forge international cooperation and finance actions to address four critical threats to the global environment: biodiversity loss, climate change, degradation of international waters, and ozone depletion. Related work to stem the pervasive problem of land degradation is also eligible for GEF funding. Launched in 1991 as an experimental facility, GEF was restructured after the Earth Summit in Rio de Janeiro to serve the environmental interests of people in all parts of the world. The facility that emerged after restructuring was more strategic, effective, transparent, and participatory. In 1994, 34 nations pledged $2 billion in support of GEF’s mission; in 1998, 36 nations pledged $2.75 billion to protect the global environment and promote sustainable development. The GEF can succeed in its global environmental mission only as part of a worldwide movement toward sustainable development. GEF brings together 166 member governments, leading development institutions, the scientific community, and a wide spectrum of private sector and non-governmental organizations on behalf of a common global environmental agenda.


United Nation For Development Programme [UNDP]

http://www.undp.org

Working at the country, regional and global levels UNDP delivers most of its services through its 132 country offices but it also engages in global and regional advocacy and analysis to increase knowledge, share best practices, build partnerships, mobilize resources, and promote enabling frameworks including international targets for reducing poverty. In addition, UNDP supports Technical Cooperation Among Developing Countries.


Fonds Français Pour l’Environnement Mondial [FFEM]

http://www.ffem.net

QUEL EST L’OBJECTIF DU FFEM ? Le FFEM a été créé en 1994 pour favoriser la protection de l’environnement mondial dans les pays en développement et en transition. C’est un mécanisme bilatéral français, qui s’ajoute au mécanisme multilatéral que constitue le Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM).

Il apporte pour cela des ressources sous forme de dons à des projets d’investissement qui ont un impact positif en termes d’environnement global. Ces ressources ont vocation à financer le coût additionnel correspondant à la prise en compte de la protection de l’environnement global. Le FFEM été doté de 440 millions de F pour la période 1994-1998 ; il a été reconduit en 1999 pour une deuxième phase de 4 ans et le même montant. Le secrétariat est assuré par l’AFD, qui le gère au sein d’une structure spécifique.


Atelier Technique des Espaces Naturels [ATEN]

http://www.espaces-naturels.fr

Un Groupement d’intérêt public Les gestionnaires d’espaces naturels et le Ministère de l’aménagement du territoire et de l’environnement (Direction de la Nature et des Paysages) se sont dotés d’un outil de coordination et de formation : le GIP ATEN (Atelier Technique des Espaces Naturels).

L’ATEN est chargé de développer et de diffuser les méthodes de gestion patrimoniales des espaces naturels par la formation, la mise en relation des membres et l’accompagnement de projets communs.


UNOPS

http://www.unops.org

What is UNOPS? UNOPS is an arm of the United Nations that provides project-management services in every field where the UN has a mandate - from landmine awareness to public sector reform, from informatics solutions to eradicating poverty.

Upon request, UNOPS manages development projects or provides specialized services, as needed. These services include selecting and hiring project personnel, procuring goods, organizing training, managing financial resources and administering loans.

In the field of development, UNOPS is the largest service provider in the United Nations system, working on behalf on more than 30 UN departments and organizations. But UNOPS also offers services to bilateral donors, international financial institutions, developing country governments and others, at their request. In 2000, UNOPS delivered services valued at $US471 million for more than 2,600 projects around the world.


MEDWET

http://www.medwet.org

Under the aegis of the Ramsar Convention On Wetlands and with the support of the European Commission, the MedWet Initiative was conceived in the beginning of the ’90s as an experiment in long-term collaboration, on many levels, among governmental and non-governmental organisations and individuals; a joint venture, as an integral part of the efforts for the conservation and wise use of the Mediterranean Basin.


CONSERVATOIRE DU LITTORAL ET DES ESPACES LACUSTRES

http://www.conservatoire-du-littoral.fr/

Depuis sa création par la loi du 10 juillet 1975, le Conservatoire du littoral répond à sa mission de protection définitive des rivages français. Pour cela, il achète les espaces naturels remarquables situés en bords de mer, et sur les rives des lacs et plans d’eau d’une superficie égale ou supérieure à 1000 hectares. Aujourd’hui, 60 000 hectares correspondant à 435 sites et 800 kilomètres de rivages sont ainsi définitivement protégés.


STATION BIOLOGIQUE LA TOUR DU VALAT

http://www.tourduvalat.org

Conserver la nature équivaut à préserver les bases de la vie de l’homme autant que de toutes les créatures de la planète. Sans diversité, l’avenir de la terre devient précaire.

Les zones humides figurent parmi les milieux naturels les plus productifs. Elles abritent une grande biodiversité. En tant que régulatrices de l’eau, elles constituent des garanties pour l’avenir des bassins versants. Pourtant, elles sont le plus souvent détruites ou mal gérées.

La Méditerranée, berceau de civilisations, est aujourd’hui exposée à une démographie galopante. Les 200 millions d’habitants que totalisait son pourtour en 1950 sont aujourd’hui devenus 400 millions et pourraient bien dépasser les 500 millions en 2020. Il convient d’y ajouter plus de 300 millions de touristes dont le nombre augmente également rapidement. Il en résulte une pression énorme sur les ressources naturelles, et sur l’eau en particulier.

Voilà trois raisons pour lesquelles les zones humides méditerranéennes méritent une attention toute particulière pour la gestion de l’environnement à l’échelle planétaire.

Pour préserver et gérer les zones humides, il faut connaître leur fonctionnement. Ces connaissances sont encore bien précaires et de gros efforts de recherche sont nécessaires pour les compléter.

Il faut aussi connaître les besoins et les aspirations des hommes qui y vivent ou en vivent, directement ou indirectement. Ce n’est qu’avec leur participation que l’on pourra assurer l’avenir.

Finalement, partout où des dégradations du patrimoine naturel ont eu lieu, des efforts doivent être faits pour le restaurer.

Les défis auxquels La Tour du Valat doit faire face ne manquent donc pas.







> Printable version of this page






Medwetcoast Presentation
Référencement gratuit Contact Webmaster - Liens