MedWetCoast Project for conservation of Wetlands and Coastal Ecosystems in the Mediterranean Region MedWetCoast Project for conservation of Wetlands and Coastal Ecosystems in the Mediterranean Region
Last Project News
Presentation
Project Components
Photos Gallery
Contact
  Saturday 10th of December 2016
Search    
   
Home
presentation
Last Projects News
International Info
Project component
Net expert
Archives
Find a job
Forum
Links
Newsletter
Contact
Publication
Project Documents
Sites Diagnosis report
Training Reports
Management Plan Reports
Regional Networking and Documenting
Partners
Fonds Français Pour l’Environnement Mondial [FFEM]
view all partners
Member access
Login




Rapport d’évaluation du Fonds Français pour l’Environnement Mondial
Lebanon Project Document
Site de Ammiq et Site de Ras El Aïn (Tyr / Soûr)
September 1999, by Web Team

Le dossier présenté au FFEM est un dossier complémentaire au dossier adopté par le FEM (LEB/95/G31/A/1G/99) "Projet sur les Aires Protégées". Ce dossier FEM concerne la protection de 3 sites, dont un côtier ("L’Ile aux Palmiers") et deux continentaux Horsh Ehden et Jbel Barouk (qui jouxte la zone d’Ammiq), et prévoit des volets de formation d’information de sensibilisation, d’éducation, de coordination, de suivi d’évaluation qui seront largement commun avec le projet FFEM. Celui-ci vise à constituer ainsi par extension un véritable réseau d’espaces protégés gérés de manière cohérente au Liban et à établir les bases juridiques et organisationnelles nécessaire à la protection du patrimoine naturel libanais.

Le Liban est actuellement en phase de reconstruction après la période de conflit traversée depuis 1975, il est essentiel de soutenir la prise de conscience de la nécessité de préservation des espaces d’intérêts écologiques et de conservation de la biodiversité afin de sauvegarder les rares zones naturelles qui peuvent encore l’être, alors que le linéaire côtier Libanais est déjà développé à 95 %. La valorisation économique apportée par un tel projet de protection du littoral et des zones humides est très importante pour le pays; le respect de conventions internationales, la volonté de protéger des espaces naturels reliques, l’implication du Liban dans une démarche globale de protection de la diversité biologique sont autant de facteurs qui sont à l’avantage d’un pays en reconstruction après avoir traversé une période de conflits dévastateurs aux plans social et humain comme pour l’économie et l’écologie.

Les autorités libanaises et des acteurs importants de la vie collective et sociale ont montré dès la fin de la guerre et malgré les énormes difficultés auxquelles ils étaient confrontés leur souci de restauration de l’environnement qui avait subi des dégradations énormes.

Dans une configuration de multiples urgences, souhaiter la mise en place d’un réseau d’espaces protégés montre à l’évidence le volontarisme de l’action. Engagée avec le soutient du FEM pour Horsh Eden, Jbel Barrouk et "L’Ile aux Palmiers" cette politique trouve son développement dans les deux nouveaux sites proposés au FFEM qui compléteront la variété des habitats soumis à protection, deux sites montagneux (Horsh Eden, Jbel Barrouk), un siteഊinsulaire ("L’Ile aux Palmiers") par un site littoral (Ras El Aïn ) et une zone humide de grande importance (Ammiq) . Ainsi le Liban protège des éléments significatifs de la plupart de ses écosystèmes.

L’intégration de deux nouveaux sites qui demande la création d’un corpus législatif et réglementaire cohérent permettra par sa liaison avec le projet FEM la mise en place des structures institutionnelles adaptées dans une logique de totale synergie. En particulier ce projet s’intégrera aux actions de renforcement des capacités et d’éducation et sensibilisation prévues au dossier FEM et bénéficiera des actions de coordination qu’il prévoit (la Coordination nationale, le Comité de coordination de projets, la Direction des aires protégées), il bénéficie également de l’étude de planification côtière Banque Mondiale et du programme METAP III suivi de l’environnement et lutte contre les pollutions, cet ensemble d’entreprises permettra d’assurer la réplicabilité de la sauvegarde dans d’autres espaces.

Assistances prévues et en cours.

Différentes actions et programmes en faveur de l’environnement ont été entrepris ou sont sur le point de l’être au Liban, les actions ayant un rapport avec ce présent projet FFEM sont évoquées ci-dessous :

a- En ce qui concerne la promotion des politiques de la conservation de la biodiversité au plan national et local différents programmes actuels peuvent être cités :
- L’étude de la Biodiversité du Pays financée par le PNUE / FEM dont le maître d’ouvrage est le ministère de l’Agriculture pour un budget de 300.000USD;
- L’Etude Régional sur l’Etat de l’Environnement de la zone côtière Libanaise financée par la Banque Mondiale dont le maître d’oeuvre est le CDR pour un budget de 400.000USD;
- Le Rapport sur l’Etat de l’Environnement et son Cadre Stratégique a été financé par la Banque Mondiale et réalisé par le Ministère de l’Environnement avec un budget de 400.000USD;
- Le développement du cadre légal de l’environnement à travers le programme Capacité 21 financé par le PNUD et exécuté par le Ministère de l’Environnement pour un budget de 400.000USD.

b- En terme d’actions de conservation urgentes de la biodiversité d’importance globale par la protection et la gestion de sites spécifiques, les activités suivantes sont en phase avec le présent projet :
- Le Projet des Aires Protégées (LEB/95/G31/A/1G/99) financé par le PNUD / FEM et exécuté par le Ministère de l’Environnement avec un budget de 2.500.000USD;
- Le programme sur "l’inventaire de la biodiversité" financée PNUD / FEM et exécuté par le Ministère de l’Environnement avec un budget de 300000USD;
- Le projet de conservation des sols financé par l’Union Européenne est réalisé par le Ministère de l’Agriculture;
- Le Programme de Développement régional de Baalbek-Hermel financé par le PNUD et réalisé par le Ministère de l’Agriculture. Différentes Agences Gouvernementales sont aussi impliquées dans des actions liées au projet FFEM:
- Le Ministère de l’Environnement fourni des fonds au Comité de Gestion des Aires Protégées;
- Le développement des plans d’aménagement directeurs de Tyr et Ammiq sont dirigés par la Direction de la Planification Urbaine;
- Le développement des politiques de gestion des eaux est géré par le CDR;

c- En ce qui concerne le renforcement de la capacité du gouvernement, des administrations locales, des associations pour développer la conservation des zones côtières et humides et la concertation avec la population et les usagers, différentes activités du PNUD soutiennent les efforts du Gouvernement afin de renforcer l’implication des acteurs locaux. On peut citer le Réseau de Développement Durable, le fonds local de soutien aux initiatives d’environnement urbain, le Plan d’Action de Lutte contre la désertification, ou encore le Programme de Développement régional de Baalbek-Hermel.

d- A travers le programme "Capacité 21", le PNUD entend aider au développement de différents projets pour l’Environnement comme :
- le Code de l’Environnement;
- les Etudes d’Impact Environnemental.

Le PNUD finance les études préalables à une loi cadre permettant la protection des espaces naturels publics et privés; une mission d’un expert français est prévue dès Janvier 1998.




Document Projet du Liban
PDF - 127.7 kb



> Printable version of this page






Medwetcoast Presentation
Référencement gratuit Contact Webmaster - Liens